L'épargne salariale en chiffres

Bilan de l’épargne salariale

Au 31 décembre 2011 (Etude AFG):

  • Les PME continuent à s’équiper : plus de 260.000 entreprises offrent un dispositif d’épargne salariale (+17.000 entreprises, soit + 7 %).
  • Les encours se maintiennent à plus de 85 milliards d’euros malgré une conjoncture économique défavorable et la chute des marchés financiers, tandis que les fonds solidaires et les fonds ISR poursuivent leur progression.
  • Les versements sur des dispositifs d’épargne salariale ont atteint 16,3 milliards d’euros en 2011, contre 13,3 milliards en 2010. Cette progression de plus de 20% repose sur l’augmentation du nombre de salariés qui bénéficient d’un plan d’épargne (PEE et/ou PERCO) et le rebond des résultats des entreprises en 2010 par rapport à 2009.  A noter aussi la forte progression des versements volontaires des salariés : + 24% (hors participation et intéressement).

alt

Ces encours se répartissent entre :

  • les fonds d’actionnariat salarié à hauteur de 32,1 milliards d’euros, soit 38 % du total ;
  • les fonds « diversifiés », investis eux-mêmes largement en actions, à hauteur de 53,2 milliards d’euros, soit 62 % du total.

Au total, les fonds investis principalement en actions représentent 45 milliards d’euros, contribuant cette année encore de manière significative au  financement du tissu économique par le biais des fonds propres des entreprises.

  • Les fonds solidaires continuent de progresser. En 2011, leur actif est passé de 1,5 milliard à 1,7 milliard d’euros, soit une progression de 13 %.
  • La progression est également marquée pour les fonds d'investissement socialement responsable (ISR), dont l’encours est de 10,2 milliards d’euros (+ 17 % en 2011), soit près de 20% de l’épargne salariale (hors actionnariat salarié). Plus des trois-quarts de l’encours ISR sont placés sur des fonds labellisés par le Comité Intersyndical de l’Epargne Salariale.

Le nombre de comptes de porteurs d’épargne salariale reste stable à 12,2 millions. Les deux principaux cas de déblocages anticipés demeurent la cessation du contrat de travail, avec un montant moyen débloqué de près de 3.510 euros pour plus de 444.000 salariés, et l’achat de la résidence principale qui a concerné près de 172.000 foyers en leur permettant de financer leur projet immobilier à hauteur de 8.894 euros en moyenne.

L’horizon de placement de moyen et long terme de l’épargne salariale - en particulier celui du PERCO - confirme une nouvelle fois que cette épargne est utile aux salariés pour financer leurs projets dans la durée.Elle apporte aussi une source de financement stable aux entreprises, atout décisif pour relancer la croissance économique.
 

Retraite

  • Enquête : les jeunes actifs et la retraite. Juin 2011
    Voici la 4ème édition du baromètre «Les jeunes actifs et la retraite», initiée par AMUNDI en partenariat avec TNS SOFRES.

  • Enquête : les jeunes actifs et la retraite. Juin 2010
    Pour la 3ème année consécutive, AMUNDI a fait réaliser avec TNS SOFRES une enquête auprès des jeunes actifs.

 

Epargne salariale

  • BNP Paribas ERE / Altedia - Synthèse 2011 du Baromètre « Tendances épargne & retraite entreprises". Septembre 2011
    La 10ème édition du Baromètre consacre l'E&RE dans un contexte mouvementé.

  • BNP Paribas ERE / Altedia - Synthèse 2010 du Baromètre « Tendances épargne & retraite entreprises". Juin 2010
    Cette étude montre les nouvelles tendances observées dans les politiques d'épargne salariale.

 

Epargne longue

  • La retraite supplémentaire facultative en France. Mai 2010
    À côté des régimes obligatoires de retraite par répartition, des régimes de retraite supplémentaire facultatifs permettent à certains retraités de compléter leurs revenus.
    Dans un document de travail de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), M. Patrick Aubert dresse un panorama statistique de la retraite supplémentaire facultative en France.

 

Participation des salariés

  • Améliorer la gouvernance d'entreprise et la participation des salariés. Centre d'analyse stratégique. Juin 2010
    La présentation de ce rapport a été faite à Nathalie KOSCIUSKO-MORISET, Secrétaire d’Etat chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique, le 1er juin 2010.
    Les modes de participation des salariés à la bonne marche de l‘entreprise sont globalement assez développés en France. Ils n’en présentent pas moins des insuffisances car ils ne sont ni pleinement exploités ni suffisamment articulés entre eux. L’analyse proposée est complète et bien instruite.

X